princ

Comment bien choisir sa laine et ses aiguilles ?

Publié le par Pauline Le Coz - mis à jour le - Actualité

Conseils et astuces pour réaliser de beaux tricots.

choisir tricotez moi

© Tricotez-moi

Que vous souhaitiez tester votre appétence pour le tricot à moindre frais, ou réaliser des ouvrages étiques en laine naturelle teinte et filée à la main ; l’offre est pléthorique en matière de laine et d’aiguilles à tricoter!

Voici quelques conseils pour bien vous aiguiller !

 

Bien choisir sa laine n’est pas qu’une question de coup de cœur!

 

A chaque tricot sa laine !

Bien choisir sa laine n’est pas qu’une question de coup de cœur pour une matière et un coloris ! Encore faut-il qu’elle soit adaptée à l’ouvrage que vous souhaitez tricoter.

Sur l’étiquette d’une pelote de laine vous allez trouver sa composition, son épaisseur, son métrage, son poids, le nombre de brins, le numéro du bain de teinture, les détails d’échantillonnage… Bien savoir lire ces informations vous aidera à faire votre choix de laine.

 

Echeveau ou pelote ?

 

On trouve de plus en plus souvent des écheveaux de laine à la place de pelotes. Les écheveaux font en général 100 grammes quand la pelote n’en fait que 50.

merinos fonty

© Fonty

Si les écheveaux contiennent plus de métrage de fil, ils ne peuvent cependant pas être utilisés tel quel. Il faut les mettre en bobine pour pouvoir les tricoter. Si vous ne tricotez pas 10 pelotes par jour, pas besoin d’investir dans un dévidoir et un bobinoir ; vous pouvez tout à fait réaliser ces pelotes manuellement. Pour cela, disposez votre écheveau à cheval sur le dossier d’une chaise, placez-vous à l’arrière du dossier et déroulez lentement l’écheveau en l’enroulant en pelote dans vos mains au fur et à mesure.

 

Un brin tordu…

 

Les laines qui ne sont composées que d’un seul brin apporteront un rendu plus duveteux à votre ouvrage, mais elles sont plus fragiles. Les laines avec plusieurs brins sont torsadées, ce qui donne un aspect plus lisse au tricot et les rend aussi plus solides.

laine katia

© Katia

Combien de mètres au poids ?

 

Les pelotes et écheveaux ne sont pas composés en fonction du métrage de laine mais en fonction du poids. Ce qui veut dire que pour une pelote de 50 grammes de laine, vous n’aurez pas toujours le même métrage de fil. Une laine très fine contiendra forcément beaucoup plus de longueur de fil qu’une laine épaisse.

 

De toutes les matières…

 

A la base, la laine est une matière naturelle. La première à laquelle on pense, c’est bien évidemment la laine de mouton. Elle est résistante, crée une belle maille, prend bien les bains de teinture offrant de multiples coloris. Son rendu une fois tricoté est plutôt rustique. Cela ne manque pas de charme, mais peut gratter ! Seule la laine des moutons Mérinos a la particularité d’être douce.

laine merinos

© Kit et Laine

Les laines 100% naturelles et douces peuvent aussi provenir d’alpagas. La laine de ces animaux est connue pour être chaude. L’Angora, qui vient du lapin, est très chaude et duveteuse. Elle convient pour tricoter des points simples, sans complexité de motifs qui risquent de se perdent dans la longueur des poils de la laine. Le cachemire vient de chèvres de l’Himalaya. Cette laine est chère mais particulièrement douce. Elle sera parfaite pour la layette d’un nouveau né.

yack dk

© Laine de Yack de chez Heidi Idea

Le coton est un fil facile à travailler, léger, parfait pour des ouvrages d’été ou de mi- saison. Le lin possède des caractéristiques proches du coton.

Enfin la soie, elle, apporte douceur et brillance.

 

Côté synthétique, il existe deux grandes familles : L’acrylique et le nylon.

L’acrylique a l’avantage d’être très bon marché et de ne pas feutrer en machine. Par contre c’est une laine qui bouloche et qui est peu respirante.

Le nylon est utilisé pour rendre certaines laines plus solides.

 

Beaucoup de pelotes contiennent un mélange de laines naturelles et synthétiques afin de les rendre  plus douces, résistantes, faciles à entretenir…

 

Echantillonnage

 

Avant de vous lancer dans la réalisation d’un tricot, il faut toujours faire un échantillon et le plonger dans l’eau afin de savoir si la laine que vous comptez utiliser correspond bien à l’ouvrage que vous souhaitez tricoter. Cela vous permettra de valider la grosseur du fil, la taille des aiguilles, le point, votre manière de tricoter (lâche ou serrée), le résultat après lavage… C’est donc une étape indispensable !

 

Bain de teinture

 

Conservez bien les étiquettes des laines que vous utilisez lors d’un ouvrage en cours.

Le numéro de bain de teinture du coloris est inscrit dessus. Si vous manquez de laine, il sera important de reprendre une pelote du même bain pour être sûre d’avoir une teinte constante. En effet, un même coloris peut varier en fonction des bains de teinture. Une fois tricotées, deux pelotes de bains différents peuvent parfois donner des couleurs différentes sur votre ouvrage.

by night

© Les bains de teinture aux plantes des laines By Night Créations

Quelle laine choisir pour débuter ?

 

Mieux vaut éviter un fil fantaisie et opter pour un fil de laine simple et de couleur claire. Les couleurs claires permettent de compter plus facilement ses mailles. Le coton est la matière idéale pour commencer. Il est lisse, sans élasticité et glisse bien.

 

Un patron de bon conseil

 

De façon générale, la laine indiquée dans les explications du patron que vous souhaitez tricoter sera la meilleure puisque validée pour la réalisation de cet ouvrage. Cependant, si vous souhaitez utiliser une autre laine que celle recommandée, testez-la en réalisant un échantillon adapté.

Le choix des aiguilles !

 

Soyez bien aiguillée !

 

Il existe trois grands types d’aiguilles à tricoter :

-          les aiguilles droites

-          les aiguilles à double pointe

-          les aiguilles circulaires

Une fois que vous avez choisi l’une de ces trois sortes d’aiguilles, il faut aussi déterminer leur taille. Le diamètre des aiguilles à utiliser est toujours indiqué sur l’étiquette de la pelote et sur les explications de tricot d’un ouvrage. Il est donc facile de ne pas vous tromper !

Droites comme un I

 

Les aiguilles droites sont les plus classiques. Elles existent en métal, à la fois légères et résistantes. Les aiguilles en plastique sont plus économiques. Les aiguilles en bois sont parfaites pour les débutants car le fil ne glisse pas dessus et vous avez donc moins de risque de perdre vos mailles en cours. Elles ont aussi l’avantage d’être esthétiques. Dans le même esprit, les aiguilles en bambou sont meilleur marché que les aiguilles en bois.

Ces aiguilles droites sont parfaites pour tricoter les ouvrages en rangées, comme les écharpes, les plaids, les coussins…

we are knitters

©We are Knitters et Lil Weasel

Elles existent en différentes longueurs (18 cm, 25 cm, 30 cm et 35 cm) et différentes tailles (diamètres traduit en numéros) à adapter à votre laine et à votre ouvrage.

Pour une écharpe en laine fine, des aiguilles courtes et d’un faible diamètre (N°4 par exemple) seront parfaites. Pour un gros plaid, optez pour une longueur et un diamètre maximaux.

 

Doubles pointes

 

Elles ressemblent à des aiguilles droites, mais possèdent des bouts pointus aux deux extrémités. Elles sont utiles pour les ouvrages qui demandent de rabattre des mailles, comme les chapeaux par exemple, ou les ouvrages en rond, comme des chaussettes ou des moufles.

double katia

© Katia

Les aiguilles circulaires

 

On les appelle circulaires car ces aiguilles sont reliées entre elles par un grand fil de nylon.Elles permettent de réaliser des ouvrages d’une pièce, ne nécessitant pas de couture. Elles sont aussi pratiques pour réaliser de grands ouvrages qui ne tiennent pas sur la longueur d’aiguilles classiques.

Enfin ces aiguilles sont privilégiées dans le transport en commun car elles sont pratiques pour sortir et ranger son ouvrage en cours, prennent peu de place et évitent les coups de coude donnés aux voisins !

circulaire katia

© Katia et Tricotez-moi

Vous l’aurez compris, à chaque tricot sa laine et ses aiguilles!

 

A vous de tricoter !

 

Bien adaptés, la matière première et les outils vous assureront 50% de la réussite de votre tricot.

Aujourd’hui le choix de laines est vraiment large et vous êtes libre de choisir en fonction de votre budget, de vos convictions étiques, de coloris et de fantaisies toujours plus riches !

echeveau

© Lil Weasel

Maintenant que vous avez votre laine et vos aiguilles, à vous de jouer ! Partagez vos créations tricot sur les réseaux sociaux avec le hashtag #SalonCSF

publicité

Ne manquez
aucune actualités
et nouveautés DIY !

Newsletter